HORAIRES UNIQUES sur les 3 sites d'AIMA

"Coin" et "Jardin du Trocoeur" à Bardos 

"Hangar du Trocoeur" à Came

Lundi, Mardi et Jeudi : 10h à 17h et Vendredi de 14h à 17 heures

Exception :  le "Coin du Trocoeur" est aussi ouvert le samedi de 14h à 17 heures

 

LE "HANGAR PRO", à Salies-de-Béarn, est en cours d'aménagement. Il ouvrira ses portes  en Septembre.

D'ici là, en Juillet, ouverture le samedi 29, de 9h à 17h.

Pour besoin urgent de matériel, possibilité de rendez-vous, en Juillet, au :

06 82 36 85 65 ou 06 83 69 00 38(Lundi-Mardi-Jeudi-Vendredi, de 9 heures à 17 heures)

 

ATTENTION : FERMETURES ESTIVALES DE TOUS LES SITES DU LUNDI 31 JUILLET AU SAMEDI 19 AOÛT INCLUS.

Pour travaux et aménagements, "Le Hangar du Trocoeur", à Came, sera fermé une semaine de plus et vous accueillera à partir du Lundi 28 Août, 10 heures.

 

L'équipe d'AIMA vous souhaite un bel été !

 

                               

   

ECHOS d'AIMA
Contact

06 83 56 54 49

05 59 56 43 51

aima.letrocoeur@gmail.com

AIMA
au Bourg
64520 CAME

ENTRAIDE
Diaporama

AIMA

Jardin du TroCoeur

Recherche



Le coin du TroCoeur - Présentation et historique
Le Coin du trocoeur est un magasin solidaire en milieu rural, ouvert à tous, et fonctionnant sur le principe du troc.

P1201508P1201514

 

Ouvert les lundi, mardi, jeudi, de 10 h à 17 h et les vendredi et samedi, de 14 h à 17 h (sauf exception)

 

Inauguré en mai 2009, le Coin du trocoeur compte en avril 2012 près de 700 familles trocoeuses provenant pour moitié du canton, les autres venant du Sud des Landes, du Pays Basque ou de la côte.

 

C'est l'association humanitaire AIMA qui a créé ce lieu, avec le soutien de la commune de Bardos, ainsi que de l'association paroissiale, propriétaire des lieux, sur un modèle vu en Lettonie : les familles modestes arrivaient à la Croix Rouge avec un sac d'affaires, et repartaient avec un sac d'affaires mieux adaptées à leurs besoins. Des potirons trônaient au milieu des vêtements : les agriculteurs donnaient leur surplus...

 

Historique du Coin du trocoeur :

 

Fin 2008, AIMA dont la vocation était principalement d'envoyer des camions d'aide matérielle en Lettonie, a embauché sa première salariée en Contrat Aidé : une jeune femme célibataire venant de Lettonie, mère de trois enfants et handicapée de surcroît. Pour être en situation régulière, il lui fallait un emploi. Préparer l'envoi de camions d'aide matérielle à des associations lettones, organiser quelques manifestations... n'était pas suffisant pour remplir un mi-temps.

De plus, AIMA était de plus en plus sollicité pour aider des familles françaises... Et oui, ne devions-nous pas aider aussi les personnes habitants tout près de nous ?

 

Ainsi est née l'idée de créer un lieu solidaire de troc, avec les valeurs fortes de SOLIDARITE, de CONVIVIALITE et d'ANTI-GASPI...

 

sigrid-phot09I0244.jpgP1040632.jpg

Une grande maison vide depuis plusieurs années, très bien située, au centre de Bardos, au milieu des champs... cette belle grande maison, Eyharzia, a toujours eu une vocation sociale : école, centre de formation...

 

AIMA était connue à Bardos pour y avoir organisé plusieurs manifestations culturelles (échanges de jeunes franco-lettons, théâtre de marionnettes, couscous géants...). Quelques rencontres avec la mairie et la paroisse ont suffit pour convaincre chacun du bien-fondé de ce projet de magasin de troc. Début décembre 2008, signature du bail de mise à disposition gracieuse d'une partie de Eyharzia, avec le président de l'AEP Mr COLLET, et Sigrid DUMAZ, la présidente de AIMA.

P1040623.jpg

Rénovation et préparatifs :

 

Budget de départ : zéro ; nous étions jeunes et un peu fous : nous voulions rénover juste avec "de la récup"...

 

En cinq mois, nous avons transformé ce lieu abandonné en un magasin coloré et convivial,

P1090052P7240680.jpg

grâce au travail de quelques bénévoles qui ont gratté, peint, poncé, nettoyé... patiemment avec leurs propres outils, dans le froid...

P2050381.jpgP2060387.jpg

 

Des entreprises nous ont donné peintures (à l'eau), lino...

P1050072.jpgP2190504

des magasins changeant leur matériel nous ont donné portants, étagères, cintres...

P3021029.jpgP4091331.jpg

des artisans ont installé gracieusement l'électricité, la plomberie, la menuiserie...

P3231180 P3181105.jpg

les agents techniques de Bardos sont venus plusieurs fois pour refaire la route, donner un coup de main...

P1182626.jpgP3161086.jpg

Bref, défi après défi, nous nous sentions forts et heureux de cette création... Et aujourd'hui, évidemment, on ne se souvient que des bons moments.... pourtant, nous n'étions pas nombreux à l'époque !

P2080402.jpg P3111062.jpg

Au final, grâce à la mobilisation générale, total de la facture : 500 euros ! On peut faire de grandes choses sans argent... ou presque sans argent...

 

Principes et fonctionnement :

 

Toute personne peut adhérer à AIMA à 5 euros par an, pour utiliser le service offert par le Coin du trocoeur.

 

Le trocoeur accepte les valeurs du magasin : respect de tous, solidarité, convivialité, anti-gaspi. Chaque trocoeur est bénévole le temps de sa présence dans le magasin, pour ranger ses propres affaires, mais aussi pour améliorer la déco, ranger...

 

Le trocoeur apporte un sac rempli de vêtements de saison, chaussures, livres, bibelots, jouets... en excellent état. On lui explique le barème des points et les critères de sélection. Les objets sont ensuite rangés directement sur les étagères par le trocoeur lui même.

Dany 0177P7240679.jpg

Chaque trocoeur a sa carte, sur laquelle sont inscrits les points acquis et les points retirés lorsqu'il prend des vêtements, objet, ou autre... dans le magasin. Les points peuvent être utilisés dans les six mois.

 

Le trocoeur peut aussi apporter des sacs d'affaires correctes qui seront envoyés en Lettonie, pour des familles modestes. Il peut de même apporter des sacs d'affaires abîmées qui sont données au recyclage.

 

Donc, chacun peut apporter trois sortes de sacs :

 

1) Un seul sac de vêtements de saison en état neuf pour troquer, par visite

2) Des sacs d'affaires en bon état pour la Lettonie

3) Des sacs d'affaires abîmées pour le Relais 64 (recyclage).

 

Les trocoeurs n'ayant pas assez de points complètent en payant leurs achats en donnant symboliquement un euro par point manquant. Les achats en euro ne représentent qu'environ 5% du total des transactions.

 

Des petits plus :

 

Le Jardin du trocoeur est né en juin 2010... On peut y troquer des semences, des plants, vivaces, pots, légumes... On peut y trouver des informations autour de la biodiversité... Des ateliers (bouturage, plantes médicinales et aromatiques, semis...), des trocs verts...

jardin 0044 PB190877a95P6111158

PB070790P9192876PC050917

Des braderies sont organisées tous les trimestres, afin de financer les salaires (6 CAE en 2010, 4 en 2012), et les transports vers la Lettonie.

 

P4091463PC050093.jpg

 

L'avenir ?

 

700 trocoeurs en un an et demi... Comme il y a des Restaus du Coeur dans toutes les grandes villes, il faudrait des Coins du Trocoeur partout...

 

Alors si une commune souhaite accueillir un magasin solidaire de ce type, ou bien un particulier qui dispose d'un hangar... il suffit de disposer d'un lieu assez grand, de quelques bonnes volontés... et nous sommes prêts à aider la création d'autres Coins du Trocoeur...

 

Nous remercions la Paroisse de Bardos, ainsi que la commune de Bardos, sachant que ce projet n'a pu voir le jour que grâce à la mise à disposition gratuite du bâtiment...

 

A très vite, pour continuer ensemble cette belle aventure ?

     

 


Date de création : 05/04/2012 @ 09:54
Dernière modification : 12/04/2012 @ 19:09
Catégorie : Le coin du TroCoeur
Page lue 7487 fois


AIMA

Fermer Qui sommes-nous ?

Fermer Le coin du TroCoeur

Fermer Le jardin du troCoeur

Fermer Actions Internationales

Fermer Le Hangar du Trocoeur

Fermer Archives 2012

Fermer Archives 2013

Fermer Le Hangar PRO du Trocoeur, 2016

Agenda
EPILOGUE et INVITATION

EPILOGUE

Voilà !

Ami lecteur, vous venez de survoler quatorze années de notre vie.

Quatorze années de passion pour les Autres et leurs différences. Pour les rencontres et leurs surprises. Pour l'Homme, dans ses misères et ses grandeurs.

Et cela se traduit par nos cinq domaines d'action, chacun portant nos trois repères : solidarité, convivialité, lutte contre des gaspillages.

Vous vous en doutez : la tache est immense, même au niveau qui est le nôtre, même sans supporter la pression de résultats, même si des messages de reconnaissance nous réchauffent souvent le coeur.

Alors, ami lecteur, venez. Venez voir par vous-même, si on ne s'est pas égaré en chemin. Si les buts qu'on poursuit ne sont pas évanescents. Si les valeurs qu'on défend sont encore au goût du jour.

Alors, peut-être, l'envie vous prendra-t-elle de nous accompagner, un temps...

Visites

 309744 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

^ Haut ^